Tesla, Elon Musk et le Bitcoin : je t’aime moi non plus

Après avoir passé des mois à faire la promotion des cryptomonnaies, et en particulier du Bitcoin, Elon Musk fait un virage à 180° et retire, au moins temporairement, la possibilité d’acheter une Tesla avec du Bitcoin.

Pourquoi ce volte-face ? Visiblement une sorte de prise de conscience, particulièrement tardive, sur le gouffre énergétique qu’est, par essence, le Bitcoin. En effet, pour se générer et fonctionner, le Bitcoin nécessite des ordinateurs avec une puissance de calcul gigantesque, ordinateurs généralement alimentés par une électricité qui n’est pas nécessairement des plus propres, en particulier dans les pays les moins fournis en énergies renouvelables.

Ce revirement met Tesla dans une position particulière, puisque la marque a acquis plus de 1,5 milliards de Bitcoins récemment. L’annonce d’Elon Musk de s’éloigner un peu de cette cryptomonnaie a fait immédiatement chuter le cours de Bitcoin, ce qui démontre une fois de plus sa terrible volatilité.

La position de Tesla et de son patron reste complexe et peu lisible. Elon Musk semble faire des gestes importants pour satisfaire les autorités américaines en terme de prise de contact écologique, pour entrer dans le moule du « zero émission » prôné par la nouvelle administration Biden, et en parallèle, il continue à montrer son attrait important pour une autre cryptomonnaie, le Dogecoin, tout aussi énergivore que le Bitcoin, et peut-être encore plus volatile. C’est à ne rien y comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.